Matéo

vallee-mort-1

Né le 10 Mai en Colombie, près du Rio Bogota.

Age au début du roman : 27 ans.

Taille : 1,90

Yeux : Marron très clair, ambrés

Cheveux : Très brun.

Parents : Bianca et Paolo

Il ne supportait pas l’injustice, les moqueries, la médisance et, d’une constitution robuste, il avait très vite joué de ses poings pour se faire respecter, lui et sa famille. Il s’était battu tout petit contre les autres enfants du quartier, pour un regard de travers, un mot déplacé. Il s’était battu dans les pays d’Amérique Centrale traversés durant le voyage de sa famille pour gagner un peu d’argent pour continuer la route, pour garder espoir, pour se dire qu’ils arriveraient bientôt dans cette ville où on leur promettait ce paradis tant fantasmé. Et à Rockcity, il s’était encore battu pour trouver sa place dans ce pays si lointain du sien, pour trouver du travail, pour exister dans le regard des autres, pour ne pas craquer et les frapper tous un à un quand il se faisait insulter. Il s’était aussi débattu quand on l’avait battu après une soirée un peu trop arrosée. Cette soirée, il s’en rappellerait toute sa vie comme une sorte de banderole de bienvenue de la part de certains jeunes de la ville qui l’avaient envoyé quelques jours à l’hôpital. S’il avait su qu’ils étaient si nombreux, il aurait évité de se lancer dans ce combat. C’était le seul qu’il regrettait.

Parce que même si sa vie s’était déroulée un peu comme sur un ring, composée de nombreux rounds et de quelques K.O, il avait quand même eu de bons moments. Il aimait la vie passionnément, il aimait sortir, boire, manger, faire la fête, jouer de la guitare, les nuits à la belle étoile, ramener une jolie fille chez lui. Oui, il aimait un peu trop les jolies filles. Notamment une qu’il ne devait justement pas aimer.

Et c’était là son drame personnel.

Après tous ces coups et ces bleus, son nez si souvent sanglant, sa pommette fracturée, ses côtes cassées, son combat le plus dangereux, il le menait là, en ce moment, contre lui-même. C’était entre lui et son cœur, le traître. – Extrait du Tome 2 des Chroniques d’une princesse machiavélique.

Frères et sœurs : Très nombreux, ceux dont on parle le plus souvent sont Esméralda, Diego, Léo, Leila et Ilaria.

Adresse : Il habite en colocation avec son ami Sorsh, dans un grand loft dépourvu de meubles. Il ne veut rien posséder pour ne pas finir possédé par les choses. Et surtout, il veut pouvoir partir du jour au lendemain s’il le souhaite.

Qualités : Honnête, travailleur, sérieux.

Défauts : Susceptible, colérique, orgueilleux et très fier.

Il aime : Sa famille, chanter, jouer de la musique, boire de la tequila et faire la fête, se faire remarquer, les jolies filles, rire et faire des blagues, les gens honnêtes et droits, les chevaux qu’il dresse, le soleil et la chaleur, la Colombie, l’odeur du cuir, la terre, le soleil qui se couche et qui devient orange, les grands repas en famille, ses amis, Agnès parfois.

Il n’aime pas : Agnès et ce qu’elle représente, l’hypocrisie, la malhonnêteté, l’injustice, devoir rendre des compte, être pris au piège, être faible surtout, se sentir démuni devant Agnès, les gens qui souffrent, les personnes superficielles, la société de consommation, les téléphones et les ordinateurs, les gueules de bois.

Citations favorites : « La vie n’est pas ce que l’on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s’en souvient » Gabriel Garcia Marquez

Note : Au départ, le père du grand-père de la famille vient d’Afrique du Nord, il a rencontré une Rom en France, pendant la Seconde Guerre Mondiale et pour fuir « La dévoration » (Porajmos, le génocide des Tziganes en Europe) ils ont embarqué vers l’Amérique du Sud avant de se poser en Colombie. Une partie de ceux qui ont pu s’enfuir ont créé une petite communauté de gitans dans ces pays. Je parlerai de cet épisode dans le Tome 3.

Billy

Pour préparer la sortie du préquel, Quelques Mots d’amour !, je publie les fiches biographiques manquantes des deux personnages importants, Billy et Matéo. Celles d’Agnès, Phoebus, Esméralda, Anne-Laure sont déjà publiées sur ce blog.

dance-club-736374_960_720

Né à Los Angeles le 30 Août

Age au début du roman : 24 ans.

Taille : 1,75

Yeux : Bleus

Cheveux : Châtain clair

Parents : Sa mère, Emily, vendeuse dans un magasin, son père adoptif Joseph, dit Joe Rose, patron de plusieurs clubs/boite de nuit, dont notamment le Rose and Light de Rockcity qu’il laisse Billy gérer, et le Rosie à Los Angeles.

Billy ne connait pas son père naturel. Il n’en parle jamais. Il n’autorise personne à lui en parler.

Frère : Son père adoptif a un fils, mais Billy n’en parle jamais non plus. Il habite à Los Angeles, et a eu un grave accident de moto adolescent. Sur ce sujet là également Billy est très silencieux, même Agnès n’a jamais réussi à en savoir plus.

Adresse : Il a un petit appartement dans le quartier des clubs, près du club qu’il gère pour son père le Rose and Light, assez moderne et très pratique. Agnès n’a jamais eu le temps d’y poser un pied. Ils avaient déjà rompu.

Il est sociable, aimable, partant pour faire la fête, le cœur sur la main, toujours présents pour ses amis. Généreux, vraiment drôle et qui ne se prend pas la tête.

Il a peur de l’engagement, son plus gros défaut est de ne pas s’investir dans ses relations sentimentales. Il déteste quand ça se termine, du coup il préfère rester à la surface ne comprenant pas que c’est justement cela qui met ses histoires en échec. Sinon c’est un gars vraiment cool.

Il aime : Son club, veiller, être le barman de son club ce qui lui permet d’être en relation direct avec ses clients et partager avec eux, organiser des soirées, voir ses copains, sortir, faire des virées improvisées, sa mère et son père adoptif, partir en voyage avec un sac à dos, rencontrer des gens simples, vivre des expériences inédites, la nature, la paix, les grands espaces, la moto, la route 66, écouter de la bonne musique, organiser des concerts, rire, être entouré de ses amis.

Il n’aime pas : L’école, d’ailleurs il était le dernier de la classe, la prétention, l’égoïsme, les filles idiotes et superficielles, les dragueuses à outrance, les jupes trop courtes, Phoebus Rolland, les copines d’Agnès, parfois Agnès, la guerre et l’injustice, les trucs qui lui prennent la tête, la paperasse, la musique classique, les gaga de culture et les intellectuels, les gagas tout court.

Citation favorite : « Si tu veux connaitre quelqu’un n’écoute pas ce qu’il dit, mais regarde ce qu’il fait. » Dalaï Lama

************************************************************************************Extrait du Livre : Sous une pluie de roses, (extrait de la première série, non publiée)

Contexte : Fin de soirée, ils ont 17 ans;

— Hey !

Agnès sourit et fit face à Billy.

— Ah, c’est toi !

T’en veux une ? fit-il en lui montrant son paquet de cigarettes.

Non merci, c’est de la merde…

Billy éclata de rire et Agnès se dit que finalement, il n’était pas si repoussant que ça, bien au contraire. Il avait des yeux bleus clairs et un sourire large qui éclairait son visage, et puis ses cheveux multicolores lui donnaient un style atypique.

Il saisit avec ses lèvres une cigarette et l’alluma.

Alors Agnès, tu as oublié ce con de Phoebus Rolland ? 

Il tira sur sa cigarette en plissant les yeux.

 J’ai de quoi l’oublier en tout cas… Je dois avoir une vingtaine de numéros de téléphone de gars dont d’ailleurs je ne me souviens même plus de la tête…, fit Agnès en riant.

Ouah ! T’es petite mais tu attires les regards alors !

Heureusement ! Tu imagines sinon, si en plus d’être petite on ne me voyait pas !

— Toi, on te verra toujours…

Il jeta sa cigarette et s’approcha d’Agnès qui sentit son cœur battre follement.

Il la prit dans ses bras, posa une main dans son dos et l’autre sur sa nuque et murmura :

 Je vais essayer de te faire oublier Rolland… au moins pour la soirée… 

Il la pressa contre lui et sans qu’Agnès ne puisse rien dire, il posa ses lèvres sur les siennes et l’embrassa doucement. Elle se sentit décoller du sol. Elle avait l’impression que rien ne pouvait l’atteindre.

Elle passa ses bras autour du cou de Billy et se laissa porter. Elle sentait qu’elle avait trouvé le moyen d’échapper à ce cafard qui la rongeait depuis tant de temps. Elle avait tant besoin d’amour !

Et là, c’est le début de 5 années compliquées avec en point final le dernier chapitre du Tome 1 des Chroniques d’une princesse machiavélique, assez dramatique.

 

DÉDICACE FNAC BORDEAUX-LAC 1er juillet – 14h/18h

 

Affiche dédicace FNAC-page-001

 

Bonjour à tous,

J’espère que votre week end sous le soleil s’est bien passé, pour ma part le mien a été super !

Je reviens vers vous en ce lundi car j’ai une grande nouvelle (roulements de tambour) !

Je serai en dédicace à la FNAC de Bordeaux-Lac, de 14h00 à 18h00, le samedi 1er Juillet. Yeah !

Je continue de promouvoir  ma série avec force et passion ! Et oui, on ne se refait pas…

Je ferai donc chauffer mon stylo rose pour vous dédicacer Chroniques d’une princesse machiavélique, tome 1 et 2.

Je crois que c’est pour vous le parfait moment pour me rencontrer et récupérer votre exemplaire de ce livre frais et fun, juste avant le début des vacances d’été.

Je vous attends nombreux, n’ayez pas peur de m’aborder, je vous promets qu’on va bien rigoler !

Bonne semaine les amis !

Lily

Chronique radio – 15/06

bojangles

Bonjour les amis

Voici ma deuxième chronique radio dans l’Atelier du livre, sur Cote Sud FM, sur le fantastique livre d’Olivier Bourdeault, En attendant Bojangles, paru en 2016. C’est un livre que j’ai vraiment adoré, il est drôle, terriblement émouvant, surprenant… un feu d’artifice d’émotions.

Bonne écoute par ici :

Et bonne lecture !

Lily

Sortie du préquel – Quelques mots d’amour le 06 juillet

 

couverture QUELQUES MOTS DAMOUR

Bonjour les amis,

Comment allez-vous par ce temps de canicule?

Pour information la température ne va pas descendre avant un long moment, puisque ça y est , le préquel de la série Chronique d’une princesse machiavélique est corrigé, mis en page… tout beau, tout propre. Youhou !!

Il sera disponible en précommande sur Amazon Kindle en fin de semaine prochaine et sortira le 6 Juillet 2017 –  pour l’anniversaire de la sortie du Tome 1 !! Et oui, déjà…

Je rappelle pour ceux qui ne sont pas encore au courant, que ce préquel présente ce qu’il s’est passé entre Matéo et Agnès, 6 mois avant le début du tome 1, vous savez lors de cette fameuse nuit dont on n’arrête pas de leur parler.

Ce livre sera disponible en ebook et en broché seulement sur le site d’Amazon.

En attendant je vous livre le prologue ci-dessous… !

Enjoy !

Lily

************************************************************************************

PROLOGUE

Il marchait d’un pas vif le long de la plage. Il sentait son cœur bondir dans sa poitrine de plus en plus fort. Il n’arrivait pas à savoir de ses bonds ou de sa douleur, ce qui lui faisait le plus mal. Il baissait la tête, le regard rivé sur le sable grisé sous la lueur de la lune. Il n’entendait pas le bruit de la mer. Au loin, la musique mexicaine s’estompait peu à peu, mais dans ses oreilles revenait sans cesse cette petite voix fluette et irritante.

Il sentait ses mains et son corps entier trembler de rage. Il aurait voulu la frapper, la faire souffrir, lui rentrer ses airs suffisants dans la gorge. Mais il ne pouvait rien faire. La violence ne servait à rien contre elle. Elle était mieux protégée que personne avec sa verve et son petit air supérieur. Il comprenait désormais pourquoi Esméralda se sentait tellement menacée par ce petit bout de femme.

Elle était colossale malgré sa petite taille.

Chroniques d’une princesse machiavélique de Lily B. Francis

Merci Emma pour cette magnifique chronique !!

Et tu lis encore Emma

Fiche Technique :

Auto-édition – 444 pages – ebook ou broché

Résumé :

Agnès n’en revient pas !
Le voile du déni vient de se lever et elle réalise qu’elle est toujours amoureuse de son meilleur ami, le magnifique Phoebus Rolland.
Ce serait le début d’une superbe histoire d’amour s’il n’était pas en couple depuis 7 ans !
Tant pis, Agnès tente le tout pour le tout.
C’est fun, c’est frais, c’est fou, sauf qu’elle oublie complètement que si elle sème le vent, elle récoltera la tempête !

Mon avis :

Avant tout, je remercie l’auteure Lily B. Francis pour l’envoi de ce superbre service presse dédicacé.

J’avoue que la première chose qui m’ait attiré l’oeil est la couverture.. Rose fluo, girly, flashy, j’adore !

Et dès les premières pages, on entre de suite dans l’histoire.. un jour de l’An à Vegas, une nuit de beuverie et de fête et…

View original post 526 mots de plus

SALON AQUIPRINT A BORDEAUX – 17 JUIN

FB_IMG_1496905913019

Bonjour à tous mes chers amis,

J’espère que ce petit billet vous trouvera en pleine forme en ce dimanche ensoleillé.

Je reviens vers vous pour vous rappeler que samedi 17 juin se tiendra le salon Aquiprint, où se retrouveront plus de 40 auteurs et éditeurs indépendants, talentueux et motivés…

Oui, c’est une initiative particulièrement géniale de la part de cet imprimeur que je recommande chaudement. L’équipe est dynamique, sympathique et efficace… un véritable bonheur.

Je serai présente avec mes livres (vous savez, ceux qui ont ce fond rose magnifique, et cette mystérieuse silhouette noire, merci encore à mon graphiste) de 10h00 à 18h00, au Pop Espace, 31 Rue Sainte Colombe, à Bordeaux, vêtue de rose (ou pas, je n’y ai pas encore réfléchi…).

Je serai facile à reconnaître, je suis celle qui sourit tout le temps 🙂

N’hésitez pas à venir me voir, je vous dédicacerai mes livres avec un plaisir infini. N’ayez pas peur, il paraît que je suis sympa et drôle 😉

Belle après midi de lecture et de bonheur à tous

A samedi les amis

Lily