Chronique des Chroniques d’une princesse machiavélique

couv_kindle

Septembre 1998 : Je prends la plume pour raconter les histoires d’Agnès qui fourmillent dans ma tête. J’écris pour m’échapper, pour voyager, pour respirer. C’est comme si l’écriture était un troisième poumon qui me permet de ne pas étouffer. Je la vois nettement mon héroïne, elle s’est présentée à moi il y a déjà longtemps. Elle est petite en taille, jeune (elle a mon âge, 15 ans à l’époque), un peu allumée selon ses amis, un peu « princesse » sur les bords diront certains, elle est drôle et attachante. Je raconte ses histoires de jeune lycéenne avec son lot de problèmes : les amis, les cours, les profs, les parents, la famille, la pression, les examens… et puis arrive l’amitié et l’amour en la personne de Phoebus Rolland, la passion, la destruction, la rancœur, la rage, le désespoir, le néant et la renaissance. En deux années 64 petits livres verront le jour (sur ces cahiers de brouillons jaunes et bleus aux pages recyclées) . C’est pourquoi l’univers de cette série est dense, les personnages nombreux et le passé très présent. Tout ce passé raconté et souffert par Agnès dans les Chroniques d’une princesse machiavélique, est écrit dans ces 64 petits livres. Ils ne seront jamais publiés, ils sont trop politiquement incorrects, j’étais moi aussi très jeune à l’époque… je vous laisse imaginer.

Août 2008 : Après avoir écrit d’autres livres et petites nouvelles sans conséquences, Agnès revient vers moi. Je l’ai laissé un peu en plan après son bac. Que va-t-elle faire ? Et son petit copain Billy, est-elle toujours avec  ?  A-t-elle réussi à oublier son amour pour son meilleur ami ? Tant de questions me taraudent et j’ouvre une page blanche sur mon ordinateur afin de pouvoir écrire de nouveau sur Agnès et les mille péripéties de sa vie. Ce ne sont que des séquences, des chapitres écrits les uns après les autres sans liens entre eux, juste pour me faire plaisir, pour imaginer comment elle a pu évoluer après cet amour cataclysmique qui a failli la ravager.

Janvier 2010 : C’est décidé. J’arrête les séquences. Il faut clôturer cette histoire comme il se doit. Il faut libérer Agnès de cet amour. Je décide d’écrire un livre avec un début et une fin.

Avril 2013 : Les première et deuxième parties sont terminées. La troisième à peine entamée, je m’essouffle, je ne sais pas si je prends la bonne direction. Dans ma vie personnelle c’est la révolution biberon. J’arrête d’écrire. Je n’ai plus le temps, plus d’inspiration. J’ai perdu Agnès de vue. Je me suis perdue de vue.

Mai 2015 : Non mais ça va pas ou quoi ? Comment je peux la laisser dans cette pagaille ? Elle est où la sortie ? Je reprends la page blanche. Il faut définitivement que je l’aide à s’en sortir. Je ne peux pas la laisser pourrir comme ça ma princesse machiavélique ! Il faut qu’elle y arrive à se racheter, il faut qu’elle trouve la solution pour atteindre le bonheur… Elle se débat depuis tant de temps qu’elle mérite bien de se reposer un peu ! Allez c’est parti, je finis la troisième et quatrième partie. Ce que j’écris n’était pas du tout prévu au départ par le plan du livre, mais tant pis, j’écris pour me faire plaisir, pour rire, pour passer un bon moment avec mes amis. Parce que vous ne le savez pas encore, mais pour moi, ils sont tellement colorés tous ces personnages qu’ils doivent tous exister quelque part dans un monde parallèle, et ils m’ont choisie pour écrire leur histoire.

26 Décembre 2015 : Voilà, c’est fini. Point final du tome 4. Agnès est libérée et moi aussi.

Bienvenus à tous mes lecteurs, je vous promets de rire, de pleurer, de vous énerver, d’avoir chaud et froid, de détester cette princesse et de la plaindre…

Agnès est comme ça, elle ne laisse pas insensible…

Et le tome 2 est en chemin !

Bonne soirée mes amis 😉

Lily

3 thoughts on “Chronique des Chroniques d’une princesse machiavélique”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s