Hiraeth arrive…

Hiraeth

Bonjour les amis,

Voilà… je m’y remets.

J’ai plongé dans la relecture du tome 4 des chroniques d’une princesse machiavélique. Je ne peux pas vous dire ce qu’il s’y passe.

Je peux juste vous donner quelques informations.

  • Ce dernier tome est à ce jour mon préféré.
  • Il a été écrit 5 ans après le Tome 1, en un mois et demi.
  • J’ai pleuré, évidemment, en posant le point final, mais j’ai également souri, car Agnès est enfin libre.
  • L’action se déroule sur une seule journée.
  • Et de ce fait, il y a plus de chapitres de flash-back dans ce livre qui est construit un peu différemment des autres.

Pour ceux qui me suivent, vous remarquerez que chaque Tome a son identité.

Bien sûr, le premier tome Sans Valentin est comme un coup de poing, on est pris dans ce tourbillon de folie et de sentiments avec Agnès. Je voulais un premier tome percutant. Qui entraîne le lecteur au fond des abysses créés par les ravages de l’amour et de l’entêtement.

Le tome 2 – Destins liés, se présente différemment encore. Je voulais qu’il surprenne, du début à la fin. On plonge dans un voyage intérieur qui fait aussi parti du passé d’Agnès, et il se termine sur une scène totalement inattendue.

Le tome 3 – Karma, est encore différent. Moins torturé que les autres, plus voluptueux et plus léger, il entraîne le lecteur dans un océan paisible et frais, délicieusement sucré.

Et voici bientôt la fin du voyage entrepris par Agnès pour se libérer de cet amour qu’elle a pour son meilleur ami Phoebus Rolland.

Ce tome 4 s’appelle HIRAETH…
Le mot se traduit avec difficulté. Ce terme est le seul synonyme du mot portugais Saudade qui peut-être traduit en français par « manque » avec une connotation de nostalgie.
Il s’agit du mal du pays, l’envie de retourner là où l’on a grandi, vécu, aimé…

Voilà de quoi est rempli le Tome 4 des Chroniques d’une princesse machiavélique. Il ne s’agit pas forcément du manque d’un pays, mais plus métaphoriquement parlant, d’un moment du passé.

Ce dernier tome parle de la notion de foyer, de lâcher prise, et surtout de ce moment où l’on accepte de grandir et de dire adieu au passé…

Il sortira le 14 février.

Il ne vous reste plus qu’un petit mois pour vous mettre à jour dans vos lectures !

Bonne journée à tous, je repars travailler !

Lily

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s