Vie d’auteure : Rendez-vous le 5 octobre

Bandeau 1

Titre :

Poussières de toi

*

Date de sortie :

5 octobre 2018

*

Résumé :

« Et en écho à ma détresse des rires me parviennent, se moquant de l’ironie du sort.

Je me retourne et je vois au loin des enfants faisant des pirouettes dans le skate parc.

Voilà, c’est le début de ma peine. »

Alice, enceinte de 5 mois apprend que le bébé qu’elle porte est atteint d’un syndrome provoquant de lourdes malformations et qu’elle doit subir une interruption médicale de grossesse.

Entre déni, incompréhension et colère, elle va tenter de faire son deuil et d’avancer.

L’espoir d’une nouvelle grossesse et une rencontre imprévue vont bouleverser sa vision de la vie, de la famille et du monde.

Ce livre présente les émotions ressenties par toutes ces mamans sans bébés dont les cris sont muets. Avec pudeur et délicatesse il dévoile le chemin d’Alice vers l’acceptation, jusqu’à l’arrivée de l’arc-en-ciel.

*

Bonjour chers abonnés et amis,

Comment allez-vous en ce début de semaine ?

Aujourd’hui, je vous annonce que mon roman, Poussière de toi, sortira vendredi 5 octobre. Yeah !

Enfin, j’ai réussi à m’en détacher. Et ce ne fut pas sans mal. J’ai terminé l’écriture de ce livre à la fin du mois d’août de l’année dernière, dans la douleur je l’avoue, et après une année de relecture, de doutes et de réflexions, je peux enfin proposer un livre qui me convient.

Depuis un petit moment quelque chose me gênait. C’est pour cela je pense que je n’arrivais pas à me détacher de ce livre. Je ne savais pas d’où venait ce malaise, mais il était présent et m’empêchait de le publier.

Et puis en préparant la couverture avec Matthieu Biasotto, auteur indépendant talentueux, j’ai réussi à prendre de la hauteur. Le fait de redéfinir l’histoire, d’en extraire l’essentiel pour la synthétiser dans une couverture, m’a permis de comprendre ce qui me dérangeait dans ce roman. J’ai donc repris ma dernière partie pour arriver enfin au résultat qui me convenait.

Ecrire, c’est difficile. D’abord parce qu’il faut se mettre devant le clavier et écrire son histoire coûte que coûte, même quand on n’en a pas envie, même quand il y a un millier d’autres choses à faire de sa soirée… ensuite, parce que notre vie influence ce que nous écrivons et que dans mon cas, il était difficile de faire la part des choses entre la réalité de mon expérience sur le deuil périnatal et l’histoire de mon roman. La frontière est si fine qu’il est facile de basculer et de perdre de vue ses personnages. Il faut être vigilent et rester attentif au moindre dérapage, est-ce le personnage qui prend le contrôle, ou bien est-ce moi, auteur, qui dérive ? Parfois, c’est la bonne question à se poser avant de se mettre à écrire un chapitre.

Désormais, ce livre est terminé, et je suis très heureuse des retours que j’ai déjà eus des bêta-lectrices. J’espère qu’il trouvera son public et touchera des cœurs.

Il sortira sur Amazon en format ebook et en format broché, le 5 octobre.

Je vous transmettrai bien évidemment tous les liens le jour J.

Je vous souhaite une magnifique semaine remplie de joie et de soleil !

Plein d’amour,

Lily

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s